Supposée confirmation inévitable du redressement fiscal de Sébastien Ajavon : l’article de Fiacre Vidjingninou qui dévoile la supercherie de l’État béninois

 

Vidjingninou porte un si beau nom que le Bénin entier lui empruntait, profitant de l’honneur que lui fit une chaîne de télé mondiale en le choisissant comme représentant.
Cet honneur, Nous pouvons continuer de le partager et ne jamais le lui dénier. C’est d’ailleurs au nom de ce même honneur que nous devons nous inscrire en faux quand nous estimons qu’il dévie dangereusement, sortant de son rôle de nous informer (première mission) et de nous honorer (accessoirement).
Vidjingninou est un bon journaliste. Et il n’aurait jamais écrit ce que nous lisons sous sa plume.
Tenez !
– Il relate le contenu des délibérés d’une commission du fisc
– il donne des avis sous anonymat individuels d’un prétendu membre de ladite commission: à charge contre le contribuable visé
– il donne un autre avis sans anonymat cette fois-ci: à charge aussi.
– jamais il n’a essayé de nous donner l’éventuel point de vue du contribuable visé. Il n’a même pas tenté de nous qu’il a essayé d’avoir son avis et qu’il s’y est opposé !
– mais il nous parle quand même dudit contribuable en transcrivant ce qu’il appelle les avis de la commission qu’il a largement relayée auparavant.

En clair, Ce journaliste chevronné se serait contenté d’une seule source pour engager des médias internationaux pour lesquels il officie ? Nous avons dû mal à le croire tellement il nous a habitués à une autre forme de journalisme, Un journalisme qui est loin de la mendicité qu’on note régulièrement au niveau d’une certaine presse africaine et béninoise.

Il nous importe de savoir si les médias pour lesquels un travail à l’évidence partial est fait acceptent que cette qualité de travail transpire finalement dans leurs lignes !
Il nous importe de savoir si Vidjingninou est au fait de cette signature en son nom et s’il endosse réellement cette partialité évidente.

Un métier noble à ne pas salir. Un métier qui ne supporte pas le mélange des genres, où les spécialités sont une règle sancro-sainte !

En effet, les sujets abordés par Vidjingninou sont des sujets sérieux, avec des méthodes d’enquête propres et une neutralité axiologique requise afin de ne pas verser dans le déni de justice, l’obstruction à la mise en oeuvre d’une décision de justice, encore moins à une diffamation.

Pour qui connaît Vidjingninou, on est en droit de se poser des questions !

Depuis quand est-ce que Fiacre est devenu un Fiscaliste ?
Depuis quand est-ce que Fiacre est devenu un Avocat ?
Depuis quand est-ce que Fiacre est devenu un Juge fiscal pour condamner un Opérateur économique à payer un redressement fiscal !
Et Fiacre fait même le lien avec l’affaire des 18 kilos de Cocaïne de Patrice Talon ! Faisait-il donc partie de l’équipe qui avait été recrutée et payée pour cette salle besogne mal exécutée?
Depuis quand est-il devenu si partial ?

Les bases d’une démocratie saine et apaisée sont entrain d’être sapées sous nos yeux. L’Histoire retiendra les noms des auteurs actifs, des auteurs passifs, des auteurs indirects.
La justice, Elle, devra s’occuper maintenant de ceux qui s’emploient à instaurer et faire régner un État de non droit.

(Visited 344 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *