Jean Brice Ekata Mvondo

Jean Brice Ekata Mvondo

Jean Brice Ekata Mvondo,Né le 02 Avril 1961 à MEYIBOTO DLA et LOBO Cameroun,il est l’un des hommes les plus dynamiques du Cameroun.

 

il a pour spécialité:

  1. Protection des végétaux ;
  2. Analyse du risque phytosanitaire pour les Organisme de Quarantaine ;
  3. Stockage sans risque des pesticides à Usage Agricole ;
  4. La gestion des stocks de pesticides obsolètes ;
  5. Inspection, contrôle et certification phytosanitaire aux frontières basés sur l’analyse du risque ;
  6. Formation des Agriculteurs en monde rural ;
  7. Définition, harmonisation, facilitation, dématérialisation des procédures technique ou non tarifaire dans le commerce extérieur ;
  8. Conception et mise en place des guichets uniques ;
  9. Traitement phytosanitaire ;
  10. Elaboration, Gestion, suivi et évaluation des projets ;
  11. Sécurité sanitaire des aliments et implémentation des systèmes d’autocontrôle et conduite des contrôles officiels ;
  12. Conception, harmonisation et mise à jour des tables de référence à partir du système harmonisé (sh) ;
  13. Conduite de changement dans une organisation ;
  14. Gestions des alertes et interventions des urgences phytosanitaires ;
  15. Budget programme : élaboration, pilotage et suivi de l’exécution ;
  16. Processus d’élaboration des normes nationales et internationales ;
  17. Officier de police judiciaire ;
  18. Agriculteur ;
  19. Pisciculture et éleveur.

Pour Jean Brice Ekata Mvondo producteur au village Meyiboto dans l’arrondissement de Zoétélé l’arrivée du gouverneur est bénéfique pour la localité sur plusieurs plans. Ça stimule les jeunes à comprendre que lorsqu’un travail est bien fait, il peut être vu et visité. Le jeune voit se développer ses ambitions, il faut alors consolider, cette agriculture devient pour lui, un véritable ferment pour son développement. En créant cette exploitation, l’objectif était de montrer aux jeunes la voie qui m’a été aussi montrée, celle du travail de la terre. J’ai déjà une quinzaine d’hectares, maintenant avec la préservation de l’environnement je cherche plus à améliorer la productivité à l’hectare. Ce qui voudrait dire appliquer les techniques de production nouvelle. Ma contribue à l’endroit des jeunes est que depuis 5 ans, je distribue les plants de cacao au village pour que chaque famille essaye d’avoir au moins un hectare. Ce qui pourra permettre à envoyer les enfants à l’école, à pouvoir s’acheter le pétrole, une initiative que le gouverneur a tenue à encourager.

(Visited 42 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *