Bénin : le parc de la Pendjari n’était pas classé «en zone rouge» avant l’enlèvement

Les deux ex-otages français, libérés par une opération militaire qui a coûté la vie à deux soldats au Burkina-Faso, sont aujourd’hui critiqués pour leur imprudence. Pourtant, peu de temps avant leur enlèvement, la zone du parc de la Pendjari n’était pas ciblée comme dangereuse par le Quai d’Orsay.

Les ex-otages ont-ils été imprudents en se rendant dans le parc de la Pendjari dans le nord du Bénin ? Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, nous répond par l’affirmative ainsi que sur Europe 1, ce samedi : « La zone où étaient nos compatriotes était considérée depuis déjà pas mal de temps comme une zone rouge, c’est-à-dire une zone où il ne faut pas aller, où on prend des risques majeurs en allant ».

Mais les archives du site du Quai d’Orsay disent le contraire. Certes, ce secteur est aujourd’hui bel et bien rouge vif sur la carte censée informer les touristes quant à leurs déplacements, mais depuis fort peu de temps.

(Visited 16 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *